visite guidée

Nous allons maintenant faire le tour des bâtiments, en provenance du centre du village de Montmirail.

 

Etang_et_abbaye.jpg

Lorsque l’on emprunte la route du moulin, juste après un vallon, on peut d’abord apercevoir la chapelle Blanche, derrière un petit étang. Elle est distante du reste des bâtiments, semblant vouloir nous souhaiter la bienvenue, au détour du chemin.

 

Encore debout, elle brave le temps et defi les guerres, permettant à Dieu de rester présent quoiqu’il en soit. Puis, un long mur de pierre nous mène aux bâtiments principaux de l’abbaye, si l’on désir quitter le chemin qui, vers le nord, nous mêne au moulin du village.

abbaye - 2 copy.jpg

 

 

On voit bien les vestiges du pillage des anglois; nombre de structures sont à refaire.

Mais peu importe les moines, qui entretiennent tout, même la forêt autour de l’abbaye; ils en cueillent les végétaux qu’ils se serviront pour se nourir, se guérir, ou s’abreuver.

 

Ainsi, si les sous-bois gardent cette apparence sauvage, ce n’est que trompe l’oeil. Tout y est trié, selon le code stricte qu’impse la nature: seule les bonnes choses poussent, et les autres sont chassées, à l’instar des bons croyants et des hérétiques. Ensuite, durant leurs temps libres, ils rénovent les structures portantes, en laissant d’autres au souvenir…

 

L’abbaye n’est qu’à quelques minutes de marche du chemin, et avant d’arriver aux bâtiments principaux, il faut longer ce qui est désormais le monastère, qui accueille les moines qui vivent selon des règles bien strictes.

monastere600.jpg

 

On aperçoit bien ici l’entrée des moines, puis, au fond, la grille qui nous mène à l’abbaye, ou circulent plus librement les convers et autres invités. Le chemin est ici pavé, on sent que l’on entre dans le domaine de St-Louis.. L’on entend plus les bruits de la route, que les chants d’oiseaux, et parfois, le hennissement d’un cheval qui se rend au marché de l’abbaye.

 

Ensuite, on entre dans la cour, à proprement parler; on sent alors le calme et la sérénité des lieux.

abbaye-1.jpg

 

En face de nous vous trouverez les bâtiements principaux; tablées et différentes pièces pour les convers s’y trouvent. À gauche, au fond de la cour, se retrouvent les ateliers, et ici, à droite, l’aile principale. Mais avant de pénétrer dasn la cour, entrons d’abord dans le bâtiement principal.

 

Entrons donc dans l’abbaye. Seul, l’Heureux St-Guillaume, mort en 1154, fut épargné par la rage des guerres et du temps.

Epau-02.jpg

Il est installé confortablement près de l’entrée du bâtiment principal, offrant

réflexion, mémoire et souvenirs à tout ceux qui pénètrent l’enceinte de l’abbaye.

 

La perspective ici visualisée ne permet pas de voir ici le cour de la rivière, juste sur la droite, et qui a facilité l’acheminent des matériaux qui ont servit à la reconstruction de la cour principale. Voyez par exemple la chambre de notre ancienne Reyne Blanche de Castille qui a

chambrehotes.jpg

été rénovée, et qui est désormais parfois occuppée par des paroissiens qui désirent faire retraite, ou par des invités plus prestigieux.

 

 

 

De moins en moins les traces des travaux ne dérangent les activités normales de l’abbaye, ou du monastère. Ainsi, l’on peut accueillir confortablement jusqu’à une dizaine d’invités dans
cellulesavoiexi0.jpgles chambres, et une trentaine de moines peuvent vivre dans les cellules, qui s’achèvent de plus en plus. Voici celle du Frère Supérieur, par exemple:

 

 

 

 

Au fur et à mesure que fonds des nobles et participation diocésaine nous sont acheminés, les artisans du village peuvent aider à la reconstruction à proprement parlé de l’abbaye, et contribuent aux bonne oeuvres dispensées par l’abbaye. Voici le résultat d’un tel labeur, en le bureau du frère abbé, meublé et construit grâce à la générosité des paroissiens:

bureauabbe.jpg

 

 

 

Vous avez la chance d’apercevoir la porte du chapitre du monastère; même les convers n’ont pas tous cette chance…

laporteduchapitrelp9.jpg

 

 

 

 

 

Alors que nous nous apprêtons à sortir dehors, voici la salle des convers, juste au dessous:

conversmj3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici une autre chance:

Une perspective du cloitre…

 

035.jpg

 

Sortons maintenant dans la cour. Au fond, aux cotés des ateliers, et à l’endroit de l’ancienne colléiale, nous avons installé le marché de l’abbaye, où les paroissiens peuvent venir acheter les denrées fabriquées par nos moines artisans, dans leurs temps libres. On peut bien sûr venir à tous moments, mais nous sommes particulièrement actifs les samedi entre quatorze et dix-huit heures…

 

lemarcherdumonastere.jpg

 

Vers la droite, au bout de ce mur, l’on peut encore visualiser la facette principale de l’ancienne nef. Voici la perspective de l’autre côté de l’étang. Il faut donc sortir de la cour pour avoir la perspective suivante:

 

Ine78129.998.jpg

 

Nous avons fait le choix de laisser, pour la postérité, les vestiges de l’attaque du siècle dernier. Nous avons installé, derrière cette façade (ainsi, aux côté du marché) nos ateliers. Nous avons plutôt refait la collégiale de l’autre côté de l’aile principale, redonnant ainsi une autre fierté à ce lieu, sans en détruire la mémoire et le souvenir.

 

Voici maintenant des détails de la cour elle-même.

 

A droite, lorsqu’on passe les arches, une immense cour de cinquante mètre sur soixante-dix permet l’entraînement au combat rapproché. À l’autre bout de cette cour se trouve des étables qui, une fois les toits reconstruits, pourront accueillir jusqu’à cinquante montures.

A gauche: détails de la cour détruite lors de la prise de l’abbaye par Mortimer, en 1328.

 

Ine78133.998.jpg

Doc78128.991.jpg

 

On retrouve sur tout le domaine de charmants petits endroits aménagés qui sont propice au repos. Plusieurs centaines de chevaliers, d’écuyers et d’hommes de foi pourront vivre dans l’Abbaye, une fois remise sur pied, et connaître une vie de paix, de repos, et de recueillement.

 

Doc78144.998.jpg

 

Voilà! Maintenant, passez-donc nous voir, via le forum de l’abbaye!

 



6 commentaires

  1. Ruffier dit :

    Bonjour mon fils envisage de Concours cette année, il m’a parler de être tranquille qq part avant Concours(pendent de vacance d’paques) et je voulais savoir si votre hebergement sont dispo pour étudiant(prepas 2em Concours) aussi et quelle conditions ?
    Merci en avance

  2. Le père fusion dit :

    Amenez-le, votre demoiseau. Il apprendra à clapoter au clavier, à cliquer et a s’endormir tard… Voici les Royaumes renaissants… Vous y avez vraiment cru? Vous nous avez bien fait rire, en tous cas…

  3. jean-michel CHARRIER dit :

    Bonjour ,
    J’aimerais faire une retraite dans votre abbaye.
    Pourriez vous me donner les conditions et les dates de diponibilitées .

    Merci par avance

    Jean-Michel CHARRIER

  4. Le Père Mis dit :

    Installez-vous, mon cher. Prenez une chambre, et faites comme chez vous. Soyez aristotéliciens dans vos actes, et faites rigoler nos collègues. Le reste suivra. Un collègue viendra changer vos draps au besoin. Ou au mois, c’est selon…

  5. Didier DEFEYER dit :

    Bonsoir ,

    J?ai pris la décision de faire une retraite dans votre abbaye.

    J’ai vécu beaucoup de changement et de difficultés cette année 2009.

    J’ai très peu de moyen financier et j’aimerais savoir si vous êtes dans l’accueil Christique à savoir si je peux donner financièrement ce que je peux afin de participer aux frais occasionnés par ma retraite.

    J’envisage de faire une retraite d’un minimum d’une semaine. J’en ai déjà fait une au monastère de Belloc pendant une semaine en 2001.

    Merci de bien vouloir me répondre.

  6. L'abbé Daine dit :

    Cette retraite vous sera profiteuse. Donnez-nous tout, donnez-nous rien. Ne n’espérons que votre réflexion. Et vos succès prochains. Mais remarquez bien, ce lieu n’existe… pas vraiment… enfin si, mais non mais euh… oui, mais bon…

Répondre

Alex Blog | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres