Archive pour juin, 2007

séminaire archidiocésain

Une autre bonne nouvelle à St-Louis!

sanstitre1.jpg

 

L’abbaye St-Louis offrira de son monastère les cours de séminaire pour tout l’archidiocése.

 

C’est une superbe reconnaissance pour le travail offert par ces moines, et une superbe nouvelle pour Montmirail, reconnu par le fait même comme une ville majeure dasn la Province métropolitaine de Tour. Voici un bref descriptif des cours offerts:

medaille1.gif

Le séminaire de St-Louis, cursus complet

 

Niveau I : Petit Cathéchisme Aristotélicien
objet : Les bases de notre religion aristotélicienne dans les RR
pour ceux qui découvrent notre religion et/ou désire se faire baptiser

 

leçon 1: les différences avec la religion IRL
leçon 2: Présentation de l’aristotélisme
leçon 3: Profession de foi aristotélicienne

 

Niveau 2 : Noviciat de St-Louis
objet: adapté au néophyte. Divers cours sans autre reconnaissance que la fierté d’être venu étudier a St-Louis, et/ou d’être moine/convers de l’abbaye.

prérequis : le petit cathéchisme Aristotélicien

 

leçon 1: noviciat de St-Louis

 

Niveau 3: Séminaire archidiocésain de St-Louis
objet: enseigner les bases de théologie aristotélicienne à tous ceux qui se destinent à une carrière religieuse ou un engagement dans la vie de notre église.

prérequis : le petit cathéchisme Aristotélicien

 

leçon 1: présentation
leçon 2: Dogme et statuts de l’Eglise Aristotélicienne
leçon 3: Le Gouvernement de l’église
leçon 4 : Évêques et cardinaux
leçon 5 : Le clergé paroissial
leçon 6 :Le crédo aristotélicien
leçon 7 : Le dogme 1: La Création
leçon 8 : le dogme 2: la pré-histoire
leçon 9 : le dogme 3: l’éclipse
leçon 10 : le dogme 4: La fin des temps
leçon 11 : La Vita d’Aristote
leçon 12: Le statut de Christos
leçon 13 : La vita de Christos
leçon 14 : Les sacrements 1: les messes
leçon 15 : Les sacrements 2 le baptême
leçon 16 : Les sacrements 3 : Le mariage
leçon 17 : Les sacrements 4 : les funérailles

 

Niveau 4: Les Études Avancées à St-Louis
objet: permettre a celui qui en veut plus un complément pour décider des différentes orientations possibles de sa carrière dans le clergé.

prérequis: le séminaire

leçon 1 : les ordres
leçon 2: L’inquisition
leçon 3 : Les guides
leçon 4 : L’oeuvre écrite

 

Les cours, reconnus par Rome, vous permettrons de non seulement vous perfectionner dans votre connaissance de notre dogme et du fonctionnement de notre église, mais vous permettra également d’éventuellement poursuivre des études supérieur au Vatican même, parmis les meilleurs. Venez vous inscrire à l’école juste par ici, et commencez dès aujourd’hui a parfaire votre relation avec le Très-Haut.

Vous cotoyerez des étudiants qui souhaitent devenir membre du clergé, d’autres qui ne souhaitent qu’approfondir leurs connaissance, et certains qui désirent devenir moine. Peut importe votre rythme, ou votre degré d’implication, c’est vous qui marquerez la vitesse de votre apprentissage.

Les cours sont ouverts à tous, et sont offerts pour votre propre plaisir…

lettre d’une paroissienne

Ma très chère Cyane,

Ta lettre m’a plongée dans la désolation pour ta ville. J’ai bien vu à Loches ce que la faiblesse des mœurs apporte comme déclin… Je ne suis pas placée pour juger vos villageois, mais je me permets de t’envoyer mes quelques conseils, en signe d’amitié.

Voici ce qu’est la définition de la Vertu :

Ainsi, vivre dans la vertu consiste à vivre comme Dieu le veut. Vivre dans le péché consiste à nier la volonté divine et donc à nier notre propre nature divine. Cela revient donc à nous nier nous-même, à travers la négation de Dieu.

Les Vertus, livre IV; Doctrines, Sacrements et Prières de l’Église

Il est donc très, très important de veiller les fidèles, mais plus encore de veiller auprès de ceux qui refusent de croire en notre Dieu. Il ne nous est bien sur pas permis de les juger, seul Dieu le pourra; mais il n’empesche qu’il est de notre devoir de les ramener dans la bonne voie. Il ne faut pas rester à siéger et à considérer qu’ils ont fait leur choix! Il faut chercher à les rattraper à tout prix, il en va du salut de leur asme!

Voici cet autre passage de la parole :

L’amitié est la faculté de se préoccuper du sort d’autrui. Elle est empathie, charité, entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain… A l’amitié correspond l’avarice, qui est le vice de l’être dont l’égoïsme n’a d’égal que le mépris de l’autre.

Les Vertus, livre IV; Doctrines, Sacrements et Prières de l’Église

N’est-ce donc pas là toute la signification de l’amitié Aristotélicienne que de chercher à chasser le péché de la vie de nos frères et sœurs? Il en va de leur sort, comme le dit ce passage, comment pourrions-nous laisser nos frères s’éloigner de Dieu, seule véritable source de bonheur et de vie? Si nous appliquons dans nos vie l’amour de notre prochain, nous ne pouvons assurément pas les laisser courir à leur perte… Aussi nous faut-il les exhorter à connaître la parole enseignée par Aristote et Christos.

Je crois que malheureusement, tes concitoyens font face à un problème en particulier… L’acédie. Voici le passage qui s’y rapporte :

Le premier péché fut ainsi involontairement découvert par les humains. Elle porta plus tard le nom d’acédie. Celle-ci consistait à se détourner de l’amour divin, de s’abandonner à la vie matérielle en négligeant la vie spirituelle, de se préoccuper de l’instant sans garder à l’esprit ce pour quoi Dieu nous avait conçus. Elle allait amener aux autres péchés, conduisant ainsi les humains à leur perte. Elle atteignit son comble lorsque le dimanche ne fut plus occupé à la prière, mais à la paresse.

Les Vertus, livre I, La Pré-Histoire, partie III

L’acédie fut le premier des péchés commis par l’homme. Il est à la base de tous les autres… et il est sans doute le plus difficile à enrayer. Je n’oserait point dire que votre ville est paresseuse! Je connais toute l’implication dont elle a fait preuve durant la guerre contre l’Anjou, et je sais par tes paroles que vous estes une ville qui fut longtemps agréable et qui peut encore l’estre. Cependant, il semblerait que les Montmiraillais se détache de l’amour divin, de l’agréable sensation d’estre simplement heureux de vivre avec Dieu. Les plaisirs des tavernes, les joies des festivités sont des activités qui sont bénies de Dieu lorsqu’il s’agit de se rapprocher les uns des autres. Mais lorsque ces plaisirs prennent la première place dans une vie, il faut savoir les reléguer à leur vrai rang. Les plaisirs de la chaire sont aussi un grand fléau auquel il nous faut de plus en plus faire face. Il faudra donc réussir à enrayer ce genre de problème s’il s’avère que cela vous est effectivement présent.

Enfin, je tiens à te rappeler encore un passage :

La tempérance est la faculté de se modérer, de suivre la voie du juste milieu qu’exige sa condition de croyant, de faire preuve de compréhension à l’égard de ses semblables. A la tempérance correspond la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à sa haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.

Les Vertus, Livre IV; Vertus et Péchés; Des Vertus et des vices correspondants

Cela remet encore l’ampleur sur le fait de ne pas juger les autres; observer et constater le péché qui nous entoure n’est pas du jugement : mais lorsque vient le moment d’aimer, il faut en estre capable complètement. La colère, l’empressement à la dispute et le refus de concilier sont donc à prohiber.

Il faut savoir s’exprimer sans colère, garder un calme qui ne repoussera pas celui ou celle à qui l’on s’adresse. Il n’est pas digne du serviteur de Dieu de prendre furie contre son frère, mais plutôt de savoir prendre un temps de recul pour pouvoir aborder tout sujet avec calme et amitié. Bien sur, il est humain de ressentir cette colère, mais il est désagréable à Dieu de nous voir nous emporter les uns contre les autres. Il faut donc savoir modérer nos paroles, et surtout éviter de blesser ceux à qui nous nous adressons; qu’ils soient non-croyants, d’un parti adverse en politique, un adversaire au jeu, en cours, ou simplement une personne qui n’aie pas la mesme opinion que nous.

Je prierai que les anges de Dieu vous viennent en aide, qu’ils rendent clair et facile le chemin que vous aurez à parcourir pour sauver les asmes de vos concitoyens. Le Seigneur compte sur vous tous, sur votre connaissance de Son Amour et de Sa Parole pour guider les pas de vos amis et voisins.

Sois bénie mon amie,

Maalhia

Alex Blog | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres